Soutiens aux ouvriers

Afin d’atteindre les objectifs d’infrastructure à court et à long terme du Canada, il est nécessaire d’avoir une main-d’œuvre bien formée et qualifiée. Représentant plus de 600,000 ouvriers qualifiés, les SMCC ont identifié des domaines à améliorer et des possibilités supplémentaires pour le gouvernement fédéral de soutenir les ouvriers

Soutiens à l’apprentissage

Un système de formation syndicale d’apprentissage en construction sain et viable est un moyen éprouvé de restaurer la classe moyenne canadienne et de ramener la sécurité au travail. Le Programme de formation syndicale et d’innovation (PUTIP) a fourni un soutien considérable pour améliorer et élargir la formation et le soutien des travailleurs qualifiés. Ce programme nous a aidés à aider la prochaine génération d’apprentis et de gens de métier à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour réussir dans l’économie en évolution du Canada.

L’UTIP devrait envisager les changements suivants pour améliorer davantage le programme :

  1. Étendre le financement aux projets de briques et de mortier qui verraient l’expansion des centres de formation par le biais d’extensions ou de nouvelles constructions pour augmenter la capacité.
  2. Modifier la structure de financement de l’UTIP pour répondre à un besoin d’investissement moindre de la part des Centres de formation ; souvent la répartition 50/50 est restrictive pour les centres de formation qui sont financièrement limités.
  3. Tenir compte de la fluctuation des prix de l’équipement et des machines en dollars américains, car les prix peuvent fluctuer entre le moment où une proposition a été soumise jusqu’au moment où elle est approuvée.
  4. Standardiser le système/formulaire de rapport UTIP pour simplifier le processus, notamment en permettant un délai de candidature plus long pour répondre aux besoins des centres de formation plus petits avec une capacité limitée. De plus, autorisez les entités qui ont reçu avec succès un financement UTIP dans le passé à présenter une nouvelle demande via un processus de demande réduit.

Réforme de l’assurance-emploi

La réforme du programme d’assurance-emploi (AE) se fait attendre depuis longtemps. La SMCCrecommande au gouvernement de mener des consultations importantes et authentiques sur le programme d’assurance-emploi afin de mieux soutenir les travailleurs.

Les SMCC préconisent les changements suivants :

  1. Simplifier en permanence les règles d’éligibilité autour de l’attribution des indemnités de départ.
  2. Soutenir les travailleurs qui cherchent à se recycler ou à perfectionner leurs compétences en veillant à ce qu’ils puissent recevoir rapidement des prestations d’assurance-emploi tout en suivant une formation professionnelle ou un programme éducatif.
  3. Résoudre les retards dans la réception des prestations d’assurance-emploi afin d’aider les apprentis à terminer la partie en classe de leurs examens de formation et de certification.
  4. Apporter des améliorations au crédit de formation des prestations canadiennes pour formation en supprimant la limite d’âge supérieure, en réduisant l’admissibilité aux gains et en permettant que le crédit soit appliqué aux dépenses connexes telles que le matériel de cours.
  5. Prolonger la prestation de soutien à la formation de l’assurance-emploi de quatre à 16 semaines, augmenter le taux de remplacement à 85 pour cent du salaire et supprimer la période d’attente d’une semaine.
  6. Mettre fin à la classification erronée des travailleurs.
  7. Dédiez un représentant de l’assurance-emploi dans chacune des quatre régions administratives du Canada qui comprend les enjeux particuliers relatifs aux travailleurs des métiers spécialisés et au système d’assurance-emploi au Canada.
  8. Rétablir une commission d’appel pour l’assurance-emploi.
Réforme de l’assurance-emploi
Réforme de l’assurance-emploi

La réforme du programme d’assurance-emploi (AE) se fait attendre depuis longtemps. LaSMCCrecommande au gouvernement de mener des consultations importantes et authentiques sur leprogramme d’assurance-emploi afin de mieux soutenir les travailleurs.

Une Transition juste
Une Transition juste

Alors que nous nous dirigeons vers une économie plus verte et en vue d’une reprise post-pandémique, les SMCC ont décrit plusieurs domaines dans lesquels le gouvernement devrait faire des investissements

Ententes d’avantages communautaires
Ententes d’avantages communautaires

Les syndicats des métiers de la construction du Canada préconisent fortement l'inclusion d'ententes sur les avantages communautaires (EAC) ou d'ententes sur le développement de la main-d'œuvre (EDM) dans les projets

Mobilité de la main-d’œuvre qualifiée
Mobilité de la main-d’œuvre qualifiée

Le SMCC fait campagne pour que le gouvernement fédéral introduise une déduction fiscale pour la mobilité de la main-d'œuvre qualifiée - une exemption d'impôt personnel sur les dépenses que les

Construire des connexions