We Can Do Better for our Indigenous Peoples

[:en]On Monday, June 21st, celebrations across Canada, held virtually and in person, will take place in the name of National Indigenous Peoples Day. A day for Canadians to celebrate the cultures of our First Nations, Inuit and Metis Peoples and their contributions to the social fabric of our country. But also, to recognize the colonial history of Canada, the issues that affect our Indigenous Peoples today, and our path forward.

“While we mark National Indigenous Peoples Day, my heart is heavy with the discovery of the remains of 215 children in Kamloops, B.C., on the Residential School grounds, and my heart breaks for all the families whose children never came home. Undoubtedly, there are hundreds more buried in unmarked graves across this country,” said Robert Kucheran, Chairman, Canada’s Building Trades Unions. “My in-laws are survivors of residential school, and there are deep scars that will never be properly addressed for them, and other survivors – and shame on us for that. But what now? Committing to reconciliation means looking head on at the atrocities of the past so we will never again allow this to happen in our country. And it means taking real action to stand up for Canada and all we hope and envision this country should be. I would encourage you to take a moment to learn more about residential schools, and join in the UA Canada’s Campaign on calling for more to be done to find the victims.”

“UA Canada has developed a campaign, calling on the Federal, Provincial and Territorial Governments to prioritize their commitment to Truth and Reconciliation for Indigenous Peoples and complete a full investigation into all Indian Residential Schools in Canada,” said Terry Snooks, Canadian Director of UA Canada. “Visit the website, learn more and send a letter to your Member of Parliament and Prime Minister Justin Trudeau to encourage more to be done: https://215.uacanada.ca

Canada is on a path to reconciliation, and Canada’s Building Trades Unions recognize the responsibility we have to move forward.

“We represent 600,000 members that work in the skilled trades – including members we proudly represent from Indigenous communities from coast to coast. The pathway to becoming a skilled trades person allows for an individual to master a craft that will provide them the ability to build a lifelong career to support their family, contribute to their community and build a better Canada,” said Sean Strickland, Executive Director, Canada’s Building Trades Unions. “Over the years, we have taken steps to identify systemic barriers that exist in our organization and to those interested in starting and completing an apprenticeship. We have opened the door to frank conversations on the need to do more. We’ve developed training and educational materials from our Build Together program, to Indigenous Awareness Training that hundreds of union leaders have taken since its launch. We’re proud of that work, and we will continue it. Because we’re committed to honouring the Truth and Reconciliation report. We remain steadfast in our work to build a better Canada with our Indigenous brothers and sisters.”[:fr]Le lundi 21 juin, des célébrations partout au Canada, virtuellement et en personne, auront lieu au nom de la Journée nationale des peuples autochtones. Une journée où les Canadiens célèbrent les cultures de nos Premières Nations, des Inuits et des Métis et leurs contributions au tissu social de notre pays. Mais aussi, pour reconnaître l’histoire coloniale du Canada, les problèmes qui affectent nos peuples autochtones aujourd’hui et notre voie futur.

“Alors que nous célébrons la Journée nationale des peuples autochtones, j’ai le cœur lourd avec les plus de 215 familles de Kamloops qui ont perdu leurs enfants à cause du tragédie des pensionnats. Et, sans aucun doute, il y en a des centaines d’autres enterrées dans des tombes anonymes à travers ce pays”, a déclaré Robert Kucheran, président, Syndicats des métiers de la construction du Canada. “Mes beaux-parents sont des survivants des pensionnats indiens, et il y a des cicatrices profondes qui ne seront jamais correctement traitées pour eux et pour d’autres survivants – et honte à nous pour cela. Mais qu’en est-il maintenant? S’engager pour la réconciliation signifie regarder de front les atrocités du passé afin que nous ne permettions plus jamais que cela se produise dans notre pays. Et cela signifie prendre des mesures concrètes pour défendre le Canada et tout ce que nous espérons et envisageons que ce pays devrait être dans le futur. Je vous encourage à prendre un moment pour en savoir plus sur pensionnats indiens et joignez-vous à la campagne de l’AU Canada pour réclamer davantage d’efforts pour retrouver les victimes.”

“AU Canada a élaboré une campagne appelant les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à donner la priorité à leur engagement envers la vérité et la réconciliation pour les peuples autochtones et à mener une enquête complète sur tous les pensionnats indiens au Canada”, a déclaré Terry Snooks, directeur canadien de l’AU. Canada. “Visitez le site Web, apprenez-en plus et envoyez une lettre à votre député et premier ministre Justin Trudeau pour encourager : https://215.uacanada.ca

Le Canada est sur la voie de la réconciliation, et les Syndicats des métiers de la construction du Canada reconnaissent la responsabilité que nous avons d’aller de l’avant.

Nous représentons 600 000 membres qui travaillent dans les métiers spécialisés, y compris des membres que nous représentons fièrement des communautés autochtones d’un océan à l’autre. Le cheminement pour devenir une personne de métier qualifié permet à une personne de maîtriser un métier qui lui donnera la capacité de construire une carrière tout au long de sa vie pour soutenir sa famille, contribuer à sa communauté et bâtir un Canada Meilleur”, a déclaré Sean Strickland, directeur exécutif, Les syndicats des métiers de la construction du Canada. “Au fil des ans, nous avons pris des mesures pour identifier les obstacles systémiques qui existent dans notre organisation et pour ceux qui souhaitent commencer et terminer un apprentissage. Nous avons ouvert la porte à des conversations franches sur la nécessité d’en faire plus. Nous avons développé du matériel de formation et d’éducation allant de notre programme Construire Ensemble à la formation de sensibilisation aux Autochtones que des centaines de dirigeants syndicaux ont suivi depuis son lancement. Nous sommes fiers de ce travail et nous le poursuivrons, parce que nous nous engageons à honorer le rapport Vérité et réconciliation. Nous restons inébranlables dans notre travail pour créer un Canada meilleur pour nos frères et sœurs autochtones.[:]

Building Connections

Ex sea causae dolores, nam et doming dicunt feugait scripta aperiri postulant sed affert audire, no alienum quaestio.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.