Statement by CBTU on Meeting with Prime Minister Trudeau

[:en]Today, Executive Director of Canada’s Building Trades Unions, Sean Strickland and members of the Canadian Executive Board met with Prime Minister Justin Trudeau and released the following statement:

“Canada’s Building Trades Unions appreciated the opportunity to meet directly with Prime Minister Trudeau to discuss the challenges faced by workers in the construction industry during the pandemic and issues of importance to the over half a million members we represent. Today, we had the opportunity to discuss important measures which appeared in the Federal Budget that will help our members including reforms to Employment Insurance, investments in apprenticeship and workforce development.

We were pleased with the opportunity to bring up the Skilled Trades Workforce Mobility Tax Deduction – currently in the House of Commons as Private Members Bill C-275. Making it easier for skilled trades workers to temporarily relocate for work – a necessity in the construction industry – will help to address labour shortages and transition workers from utilizing programs like Employment Insurance and, instead, contribute to the Canadian economy through tax revenues from their employment.

We look forward to continuing an open dialogue and the support of the Federal Government to invest in supporting and growing Canada’s skilled trades workforce.”[:fr]Aujourd’hui, le directeur exécutif des Syndicats des métiers de la construction du Canada, Sean Strickland, et les membres du conseil exécutif ont eu une rencontre avec le premier ministre Justin Trudeau au terme de laquelle ils ont publié la déclaration suivante :

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada sont heureux d’avoir pu rencontrer le premier ministre Justin Trudeau pour discuter des enjeux que doivent relever les travailleuses et travailleurs de la construction et des questions d’intérêt pour plus d’un demi‑million de membres représentés par nos syndicats. Aujourd’hui, nous avons eu la chance de discuter des mesures importantes du budget fédéral qui soutiendront nos membres, notamment la réforme de l’assurance‑emploi, les investissements en apprentissage et le perfectionnement de la main‑d’œuvre.

Nous avons profité de l’occasion pour ramener la question de la déduction fiscale au titre de la mobilité des travailleurs et travailleuses des métiers spécialisés, laquelle fait l’objet du projet de loi émanant d’un député C‑275 qui se trouve en ce moment devant la Chambre des communes. Cette législation, qui faciliterait la relocalisation des travailleurs et travailleuses spécialisés qui n’ont pas d’autre choix que de se déplacer pour trouver du travail dans leur domaine, pourrait combler la pénurie de main‑d’œuvre et amener les travailleuses et les travailleurs à ne plus recourir à des programmes comme l’assurance‑emploi, mais plutôt à contribuer à l’économie canadienne en gagnant des revenus d’emploi imposables.

Nous espérons maintenir un dialogue ouvert et pouvoir compter sur le gouvernement fédéral pour de l’investissement dans le soutien et la croissance de la main‑d’œuvre spécialisée du Canada.[:]

Building Connections

Ex sea causae dolores, nam et doming dicunt feugait scripta aperiri postulant sed affert audire, no alienum quaestio.

This field is for validation purposes and should be left unchanged.