CBTU and National Construction Labour Relations Alliance pleased with introduction of Bill C-227

[:en]

OTTAWA, ON

Canada’s Building Trades Unions (CBTU) and the National Construction Labour Relations Alliance (NCLRA) welcome the introduction of an Act to amend the Department of Public Works and Government Services Act (community benefit)   by MP Ahmed Hussen (York- South Weston).   Measures to improve the economic benefits of government spending are welcomed by industry stakeholders in construction.  The inclusion of apprenticeship and training requirements in federal infrastructure procurement shows the Government of Canada is serious about leadership in building the workforce of tomorrow.   

Robert Blakely, CBTU’s Chief Operating Officer says “this legislation is an important step in making sure the upcoming infrastructure investment in Canada gets maximum value for the economy. Apprenticeship is a solid career pathway and if every publicly funded project requires apprentices we will produce the generation of skilled trades professionals that will replace an aging workforce.”

Tim Flood outgoing Chairperson of NCLRA and President of Flood Construction says “we need skilled people to do the sort of work we do, there aren’t enough of them.  If local infrastructure projects were guaranteed to produce apprentices and get young people to progress in the skilled trades we will have a pool of talent to choose from and to rely on across the industry in the future.”  

Tony Fanelli incoming chairman of the NCLRA and Vice President at Bantrel Constructors says “as a contractor we support apprenticeship and we train people. The inclusion of training requirements on infrastructure projects is a good thing and it will be equally beneficial to communities where the work is done.”   

Canada’s Building Trades Unions is an alliance of 14 building and construction unions that represent a membership of more than 500,000 skilled tradespeople across Canada.

The National Construction Labour Relations Alliance represents a group of construction employers in collective bargaining across the construction industry.  

[:fr]

OTTAWA, ON

Les syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC) et l’Alliance nationale des relations de travail dans le secteur de la construction sont satisfaits de l’adoption d’un projet de loi visant à modifier la Loi sur le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux (avantages pour la communauté), projet présenté par MP Ahmed Hussen (York – South Weston). Les mesures visant à améliorer les avantages économiques des dépenses gouvernementales sont accueillies favorablement par les intervenants du secteur de la construction. L’inclusion des exigences d’apprentissage et de formation dans les approvisionnements d’infrastructure fédérale démontre que le gouvernement du Canada accorde une grande importance à l’encadrement de la formation de la main-d’œuvre de demain.

Robert Blakely, officier d’opération du Canada du SMCC, a déclaré : « Ce projet de loi est une étape importante pour s’assurer que l’investissement futur dans l’infrastructure au Canada obtienne le maximum de rendement pour l’économie. L’apprentissage est un parcours professionnel important. Si chaque projet financé par l’État nécessite des apprentis, nous pourrons former la génération de travailleurs qualifiés qui remplacera la main-d’œuvre vieillissante. »

Tim Flood, président sortant de l’Alliance nationale des relations de travail dans le secteur de la construction et président de Flood Construction, a déclaré : « Nous avons besoin de gens qualifiés pour faire le travail que nous faisons, et ils ne sont pas assez nombreux. Si les projets d’infrastructure locaux pouvaient garantir la formation d’apprentis et le cheminement des jeunes dans des métiers spécialisés, toute l’industrie pourrait compter sur un bassin de talents. »

Tony Fanelli, président entrant de l’Alliance nationale des relations de travail dans le secteur de la construction et vice-président de Bantrel Constructors, déclare : « En tant qu’entrepreneur, je soutiens l’apprentissage et la formation des employés. L’inclusion des exigences de formation sur des projets d’infrastructures est une bonne chose, et elle sera tout aussi bénéfique dans les communautés où le travail est effectué. »

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada coordonnent les activités de 14 syndicats affiliés aux secteurs du bâtiment et de la construction qui représentent plus de 500 000 travailleurs spécialisés au Canada.

L’Alliance nationale des relations de travail dans le secteur de la construction représente un groupe d’employeurs en construction lors de négociations collectives dans l’industrie de la construction.

[:]

Construire des connexions