National Day of Remembrance and Action on Violence Against Women

[:en]

Canada’s Building Trades Unions recognize December 6 as the National Day of Remembrance and Action on Violence Against Women.

 

 

Thirty-years ago today, a man walked into Montreal’s Ecole Polytechnique and opened fire killing 14 young women studying to be engineers.

“December 6 marks the anniversary of the Montreal Massacre, and also provides an opportunity to speak out against gender-based violence. No woman, or man, should have to live in fear at home or at work,” said Director, Arlene Dunn. “What happened in Montreal, serves as a stark reminder that each of us needs to commit strongly to breaking down barriers and leveling the playing field so that the idea that a woman doesn’t belong in a certain occupation, or at a certain university becomes a thing of the past.”

The Canadian government has the opportunity to do more than just mark the anniversary, but instead inspire action by ratifying International Labour Convention C-190, the first-ever global treaty on violence and harassment in the world of work. Through the Canadian Labour Congress, you can sign a letter to the Prime Minister urging the new federal government to move forward on this issue: https://act.newmode.net/action/canadian-labour-congress/ratify-global-treaty-violence

“We need leaders in our industry to ensure that women are not only welcomed on our job sites, but are made to feel respected, and safe. We have training materials and programs like Build Together to assist in this process, because when women succeed, we all do. But we need to take concrete steps to make that happen, and that’s what we hope to see from this government, to mark this heartbreaking anniversary, in memory of those lives lost,” concluded Dunn.

-30-

[:fr]

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada reconnaissent le 6 décembre comme la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

 

 

Il y a 30 ans aujourd’hui, un homme est entré dans l’École polytechnique de Montréal et a ouvert le feu, tuant 14 jeunes femmes étudiant pour devenir ingénieures.

« Le 6 décembre marque l’anniversaire de la tuerie survenue à Montréal.  C’est une journée qui  nous permet de faire entendre nos voix pour dénoncer la violence fondée sur le sexe.  Aucune femme, aucun homme, ne devrait vivre dans la crainte, que ce soit à la maison ou au travail », déclare Arlene Dunn, directrice des SMCC.  « Ce qui est survenu à Montréal, ajoute madame Dunn, nous rappelle tristement qu’il est de notre devoir, à chacun de nous, d’éliminer les obstacles et d’égaliser les chances de manière à ce que les préjugés en ce qui a trait à la présence des femmes au sein de certains métiers ou de certaines universités deviennent choses du passé ».

Le gouvernement canadien peut faire davantage que de souligner cet anniversaire.  Le gouvernement pourrait, par des gestes, inspirer à l’action, notamment en ratifiant la Convention C-190 de l’Organisation internationale du travail, la première convention mondiale sur la violence et le harcèlement au travail.  Vous pouvez contacter le Congrès du travail du Canada pour signer une lettre adressée au premier ministre, encourageant le nouveau gouvernement fédéral  à aller de l’avant sur cet enjeu important en cliquant sur le lien suivant : https://act.newmode.net/action/canadian-labour-congress/ratify-global-treaty-violence

« Nous avons besoin de chefs de file dans notre industrie pour nous assurer que les femmes sont bien accueillies dans les chantiers de travail et qu’elles se sentent respectées et en sécurité.  Nous avons du matériel de formation et des programmes comme Bâtir ensemble pour faciliter le processus.  Lorsque les femmes réussissent, c’est toute la communauté qui réussit ; mais il faut passer à l’action pour que cela devienne une réalité.  C’est ce que nous souhaitons de la part du gouvernement afin de commémorer ce tragique anniversaire et d’honorer véritablement la mémoire de celles qui ont perdu la vie », a conclu madame Dunn.[:]

Construire des connexions