Mobilité de la main-d’œuvre qualifié

Montrez votre soutien!

Envoyez cette lettre à vos élus pour montrer votre appui à la main-d’œuvre qualifiée du Canada. #SurlaRoute

Cher membre du Parlement

CC Premier ministre Trudeau, vice-première ministre Freeland, ministre Filomena Tassi

Je travaille dans l’industrie de la construction; une industrie qui oblige les ouvriers des métiers qualifiés à se rendre là où un projet a lieu – c’est pourquoi nous sommes appelés compagnons. Les projets naissent, ils sont construits et puis achevés dans différents endroits à différents moments. Cela oblige les ouvriers des métiers qualifiés à voyager loin de chez eux et à payer de leur poche les frais de déplacement – ​​des coûts qui peuvent atteindre des milliers de dollars. Lorsque vous essayez de subvenir aux besoins d’une famille, les dépenses supplémentaires rendent le travail trop coûteux.

La Loi de l’impôt sur le revenu traite injustement les ouvriers des métiers qualifiés. Les vendeurs, les professionnels et les Canadiens d’autres industries peuvent bénéficier d’une déduction fiscale pour le coût de leurs déplacements, repas et hébergement. La même option est refusée aux ouvriers des métiers qualifiés qui travaillent sur des chantiers situés dans des régions ou provinces différentes de leur résidence principale. Par exemple, quelqu’un qui vend des barres d’armature ou des conduits pour la construction d’un nouveau bâtiment peut se déplacer et déduire de son revenu le coût de ses déplacements, repas, hébergement, alors que la même option est injustement refusée aux ouvriers des métiers qualifiés qui installent les barres d’armature et les conduits. Les ouvriers des métiers ne devraient pas être punis financièrement en raison de leur choix de profession. Le gouvernement du Canada a la responsabilité de veiller à ce qu’un système d’équité fiscale soit en place pour tous les Canadiens.

Les ouvriers des métiers qualifiés ont continué à travailler chaque jour depuis le début de la pandémie. Alors que l’économie continue de rebondir, la reprise sera inégale dans différentes parties du pays – dans la construction, ce qui signifie un chômage élevé dans certaines régions et une pénurie de ouvriers dans une autre.

Pour remédier à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée et mettre plus de Canadiens au travail, le temps est maintenant venu pour le gouvernement fédéral d’accorder aux ouvriers des métiers qualifiés l’équité fiscale.

Je suis fier de travailler dans une industrie qui construit les routes, les ponts, les bâtiments du Canada et notre future économie nette zéro. Mais les ouvriers qualifiés du Canada ont besoin de soutien pour continuer à bâtir un Canada meilleur. Défendre les ouvriers des métiers qualifiés du Canada et lutter contre l’injustice de la Loi de l’impôt sur le revenu.

Merci,

Les SMCC font campagne pour que le gouvernement fédéral introduise une déduction fiscale pour la mobilité de la main-d’œuvre qualifiée – une exonération fiscale personnelle sur les dépenses que les travailleurs de la construction encourent généralement lorsqu’ils déménagent temporairement pour travailler.

Dans le secteur de la construction, la croissance à travers le pays est souvent inégale, certaines régions connaissant des niveaux plus élevés d’activité de construction entraînant des pénuries de main-d’œuvre, tandis que d’autres connaîtront des niveaux de chômage élevés. Les travailleurs de métiers spécialisés ont toujours dû se déplacer pour travailler – c’est pourquoi nous sommes appelés compagnons. Parfois, la mobilité crée un obstacle pour que les travailleurs se rendent là où se trouve le travail. Les travailleurs de métiers spécialisés ont besoin du soutien du gouvernement pour surmonter les obstacles financiers à la mobilité de la main-d’œuvre.

L’injustice dans la Loi de l’impôt

La Loi de l’impôt sur le revenu, dans sa forme actuelle, est inéquitable envers les travailleurs spécialisés. Les vendeurs, les professionnels et les Canadiens d’autres industries peuvent bénéficier d’une déduction fiscale pour les frais de déplacement, de repas et d’hébergement. La même option est refusée aux ouvriers spécialisés qui travaillent sur des chantiers situés dans des régions ou provinces différentes de leur résidence principale. C’est une politique fiscale injuste. Le gouvernement fédéral a la responsabilité de veiller à ce qu’un système d’équité fiscale soit en place pour tous les Canadiens et de soutenir les travailleurs de métiers spécialisés, qui jouent un rôle essentiel dans l’édification de nos collectivités.

D’autres juridictions telles que les États-Unis permettent déjà une déduction fiscale comme celle-ci pour ceux qui travaillent dans les métiers spécialisés. Le US Revenue Code permet aux travailleurs de déduire les frais de repas, de déplacement et d’hébergement pour un travail temporaire loin de chez eux. La mise en œuvre d’une mesure similaire aidera à mettre les Canadiens au travail, à remédier aux pénuries de main-d’œuvre et à réduire la dépendance à l’égard des programmes gouvernementaux comme l’assurance-emploi, ce qui permettra au gouvernement d’économiser des centaines de millions de dollars.

Les ouvriers spécialisés partout au Canada veulent aller travailler, mais ce travail n’est pas toujours près de chez eux. Pour bâtir une solide reprise économique, le gouvernement fédéral a la possibilité de s’attaquer au problème de longue date de la mobilité de la main-d’œuvre dans les métiers spécialisés en mettant en place des incitatifs financiers et/ou en permettant aux travailleurs de métiers spécialisés de déduire de leur revenu, les frais de déplacement et de déplacement travailler. Cela aidera à mettre les Canadiens au travail, à remédier aux pénuries de main-d’œuvre et à réduire la dépendance à l’égard des programmes gouvernementaux comme l’assurance-emploi, ce qui permettra au gouvernement d’économiser des centaines de millions de dollars.

Avantages fiscaux

En mars 2021, les SMCC ont commandé une analyse financière indépendante qui estime qu’une mise en œuvre à l’échelle du Canada d’une déduction fiscale pour la mobilité de la main-d’œuvre qualifiée pourrait faire économiser au gouvernement fédéral environ 347 millions de dollars par an grâce à l’augmentation des recettes fiscales et à la réduction de la dépendance à l’égard de l’assurance-emploi et d’autres programmes gouvernementaux.

 Renseignez-vous sur cette question en lisant notre mémoire ou en visitant notre campagne à building2021.ca

Réforme de l’assurance-emploi
Réforme de l’assurance-emploi

La réforme du programme d’assurance-emploi (AE) se fait attendre depuis longtemps. LaSMCCrecommande au gouvernement de mener des consultations importantes et authentiques sur leprogramme d’assurance-emploi afin de mieux soutenir les travailleurs.

Développement énergétique
Développement énergétique

Alors que nous nous dirigeons vers une économie plus verte et en vue d’une reprise post-pandémique, les SMCC ont décrit plusieurs domaines dans lesquels le gouvernement devrait faire des investissements

Soutiens aux ouvriers
Soutiens aux ouvriers

Afin d'atteindre les objectifs d'infrastructure à court et à long terme du Canada, il est nécessaire d'avoir une main-d'œuvre bien formée et qualifiée. Représentant plus de 600,000 ouvriers qualifiés, les

Ententes d’avantages communautaires
Ententes d’avantages communautaires

Les syndicats des métiers de la construction du Canada préconisent fortement l'inclusion d'ententes sur les avantages communautaires (EAC) ou d'ententes sur le développement de la main-d'œuvre (EDM) dans les projets

Construire des connexions