Déclaration de la SMCC sur la mise à jour financière fédérale

Déc 1, 2020

Mme Freeland, Ministre des Finances, a prononcé son Énoncé économique de l’automne, dans lequel elle a dressé un sombre portrait de l’hiver devant nous. Partout au pays, les Canadiens sont aux prises avec un nombre croissant de cas de COVID-19. En contrepartie de cette perspective peu reluisante, le gouvernement fédéral prendra plusieurs mesures au soutien des Canadiens. Le gouvernement fédéral a annoncé son plan de rétablir le taux maximal de la Subvention salariale d’urgence au Canada de 75% à partir de décembre 2020. Le gouvernement a également fait la mise à jour de ses prévisions du déficit lequel pourrait atteindre les 381 milliards de dollars. Même s’il y avait très peu de précisions concernant les Métiers de la construction, plusieurs éléments sont à souligner :

  • Le gouvernement fédéral investira 100 milliards de dollars pour la relance de l’économie — des investissements dans un plan de croissance représentant environ 3 à 4 pour 100 du produit intérieur brut (PIB), c’est-à-dire 100 milliards de dollars sur 3 ans afin de relancer l’économie. Cette somme s’ajoute au financement PIIC déjà annoncé. Nous devons sans cesse rappeler au gouvernement qu’historiquement les dépenses en infrastructures se sont avérées plus bénéfiques sur le plan économique à cause de leur effet multiplicateur : de telles dépenses assurent un plus grand rendement sur les investissements des fonds qui proviennent des contributions des contribuables.
  • En complément aux investissements destinés à combler le déficit des infrastructures chez les autochtones, le gouvernement investira 1,5 milliard de dollars à partir de 2020-2021 et 114,1 millions de dollars annuellement par la suite afin d’accélérer les travaux qui permettront de retirer les avis concernant la qualité de l’eau potable ainsi que la stabilisation du financement des infrastructures d’eau potable et de traitement des eaux usées, y compris les frais d’exploitation et d’entretien dans les communautés des Premières Nations .
  • 1,5 milliard de dollars seront versés au soutien des Ententes sur le développement du marché du travail, conclues avec les provinces et les territoires, afin de soutenir divers programmes comme le Programme de formation et d’acquisition de compétences et d’accès à l’emploi des autochtones, le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers, le Fonds d’intégration pour les personnes handicapées ainsi que le projet pilote de préparation des femmes au marché de l’emploi. Ces sommes s’ajouteront aux 3,4 milliards de dollars versés par le gouvernement fédéral aux provinces et aux territoires dans le cadre des Ententes sur le marché du travail ainsi et sur le développement du marché du travail en 2020-2021. J’espère que ce soutien aidera un très grand nombre de Canadiens qui désirent réintégrer le marché du travail après la perte d’un emploi pendant la pandémie.
  • Les étudiants et les apprentis n’auront plus l’obligation de rembourser l’intérêt sur la partie du remboursement fédéral dans le cadre du Programme canadien de prêts aux étudiants et aux apprentis en 2021-22. Si tous ces programmes se concrétisent, une somme totale de 329,4 millions de dollars sera disponible pour le soulagement d’environ 1,4 million de Canadiens, dont un bon nombre de travailleurs dans l’industrie de la construction. 2,6 milliards de dollars seront investis sur 7 ans — jusqu’à 5 000$ par propriétaire de maison — pour aider les aider à augmenter l’efficacité énergétique de leur foyer.
  • Le gouvernement investira dans la construction de stations de recharge de véhicules électriques en vue de l’entrée sur le marché de véhicules à zéro émission sur les autoroutes du Canada. 150 millions de dollars seront versés pour accélérer la construction des stations sur les 3 prochaines années.
  • 150 millions de dollars seront versés pour l’amélioration de la ventilation dans les immeubles publics visant la réduction de la propagation de la COVID-19.

L’annonce de l’investissement de 100 milliards de dollars par le gouvernement fédéral est certainement une annonce positive, mais il est de notre devoir de rappeler sans cesse au gouvernement la nécessité de dégager de l’argent pour les investissements dans un pipeline et dans les infrastructures publiques. Ces dépenses seront nécessaires pour étayer l’industrie de la construction en 2021. Les investissements dans les infrastructures constituent un pilier clé de tout projet de relance économique dont le but est de bâtir un meilleur Canada. De telles dépenses doivent être assorties d’Ententes sur les retombées communautaires afin d’assurer une relance juste et équitable. J’ai bon espoir que le gouvernement fédéral reconnaîtra l’importance de ces investissements afin de remettre l’économie canadienne sur une base solide. Je suis convaincu que l’industrie de la construction, et plus précisément les membres des Métiers de la construction du Canada, fera une contribution importante à la relance économique canadienne au cours des années à venir.

Pour consulter l’Énoncé économique de l’automne au complet, cliquez ici.