DÉCLARATION DES SYNDICATS DES MÉTIERS DE LA CONSTRUCTION DU CANADA SUR LE DISCOURS DU TRÔNE

Sep 23, 2020

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada se réjouissent de l’accent mis sur les emplois dans le discours du Trône, ouvrant la voie à une reprise équitable pour tous les Canadiens.

« Les Syndicats des métiers de la construction du Canada félicitent le gouvernement d’avoir adopté une approche équilibrée pour faire face aux problèmes immédiats liés à la pandémie de COVID-19, tout en planifiant une reprise économique qui assure l’égalité des chances pour tous les Canadiens. L’investissement dans les infrastructures et les projets prêts à démarrer créera des possibilités d’emploi immédiates et répondra aux besoins du Canada en matière d’infrastructures. L’engagement du gouvernement à l’égard de l’assurance-médicaments universelle, d’un programme national de garde d’enfants, de la refonte du système d’assurance-emploi et de l’engagement à accroître la diversité par l’approvisionnement permettra au Canada de revenir, plus fort que jamais », a déclaré Sean Strickland, directeur exécutif des Syndicats des métiers de la construction du Canada. « En allant au-delà d’une approche de stimulation des dépenses, le Canada sera en mesure d’évoluer vers une économie verte tout en créant des opportunités pour les groupes sous-représentés qui ont été touchés de manière disproportionnée par la pandémie. »

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada plaident depuis longtemps en faveur d’ententes sur les avantages communautaires (EAC), qui constituent, essentiellement, un cadre permettant de garantir un emploi, une formation professionnelle et des salaires équitables aux résidents de la région qualifiés et aux groupes qui sont traditionnellement sous-représentés dans le secteur des métiers spécialisés, tels que les apprentis, les travailleurs autochtones et les femmes. Ils fournissent un financement et un soutien économique aux communautés touchées, et fixent des objectifs pour l’embauche des personnes issues des minorités, des femmes et des résidents de la région ; ils créent un bassin de travailleurs expérimentés, formés professionnellement et prêts à l’emploi.

L’opinion publique est très favorable aux EAC dans tout le pays. Selon une enquête menée par Earnscliffe, 60 % des Canadiens sont favorables aux projets d’infrastructure entrepris au Canada qui comportent des EAC[1].

« Les Syndicats des métiers de la construction du Canada sont un chef de file en matière de diversité et d’inclusion. Grâce à nos programmes de développement de la main-d’œuvre, notamment le programme Bâtir ensemble et Office to Advance Women Apprentices, les SMCC ont trouvé les obstacles et ont créé des services de soutien globaux afin d’éliminer les obstacles pour les femmes, les peuples autochtones, les nouveaux Canadiens et les jeunes. L’accroissement de la diversité par le biais de l’approvisionnement fédéral se traduira par des dispositions qui créeront des possibilités d’emploi pour les groupes sous-représentés afin qu’ils puissent commencer un apprentissage, acquérir de l’expérience et continuer à travailler dans les métiers spécialisés », a déclaré Lindsay Amundsen, directrice du développement de la main-d’œuvre des SMCC. « Les métiers spécialisés offrent une carrière durable avec des avantages, une pension et des opportunités ; des opportunités qui sont ouvertes à tous, et il est possible d’ouvrir les portes à plus de Canadiens, grâce à un cadre d’avantages communautaires par le biais de l’approvisionnement. »

[1] Étude de Earnscliffe sur les ententes sur les avantages communautaires, juillet 2020