LES SMCC INVITENT LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL À AUTORISER LE PROJET D’EXPLOITATION DES SABLES BITUMINEUX FRONTIER DE TECK

Jan 9, 2020

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC) ont envoyé une demande formelle au ministre de l’Environnement et du Changement climatique, L’honorable Jonathan Wilkinson, pour appuyer l’autorisation du projet Frontier de Teck Resources ltée dans le nord de l’Alberta.

« La construction liée au projet Frontier devrait générer 7 000 emplois pour des travailleurs qualifiés, dont 2 500 seraient liés à l’exploitation », a affirmé Robert Kucheran, président des Syndicats des métiers de la construction du Canada.

Sean McGarvey, président des Syndicats des métiers de la construction de l’Amérique du Nord a indiqué que le projet devrait produire 260 000 barils par jour et générer des milliards de dollars de revenus pour le gouvernement fédéral et celui de l’Alberta. « L’autorisation fédérale signifiera que le Canada souhaite poursuivre la production sécuritaire et fiable d’énergie et aidera la reprise économique du pays tout en offrant à des milliers de Canadiens des emplois permettant de faire vivre leurs familles. »

On anticipe environ 70 milliards $ de revenus gouvernementaux, dont approximativement 55 milliards $ de redevances et d’impôts pour l’Alberta et 12 milliards $ de revenu fédéral et d’impôts sur le capital.

« Teck a démontré son engagement sur le plan environnemental et communautaire à Fort McKay où le projet devrait se concrétiser », a poursuivi Kucheran. « Par l’entremise de consultations pendant plus de 10 ans, l’entreprise appliquera les mesures les plus strictes pour assurer la protection de l’environnement et de la faune et la participation communautaire. Nous avons constaté récemment les bienfaits de ces consultations avec les ententes entre Teck et 14 communautés autochtones dans la région touchée par le projet, soit un indicateur robuste de l’appui au projet dans la collectivité de Fort McKay. »

On s’attend à ce que le gouvernement annonce sa décision quant au projet d’ici le 28 février 2020.