SMCC ont réagi au discours du Trône en publiant la déclaration suivante

Déc 6, 2019

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC) ont réagi au discours du Trône en publiant la déclaration suivante :

 

 

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada accueillent favorablement l’appui manifesté envers la classe moyenne énoncé dans le discours du Trône.  Par ailleurs, selon les SMCC, le parcours le plus direct menant au progrès pour notre pays est sans doute celui qui établit l’équilibre entre nos objectifs en matière de changement climatique pour protéger l’avenir de nos enfants et une vision claire de nos besoins énergétiques.  Les SMCC croient dans un Canada qui s’occupe de ses aînés ; dans un Canada qui comprend la gravité de la crise des opioïdes et qui va de l’avant avec une stratégie pour lutter contre cette crise ; dans un Canada qui continue de promouvoir un régime national d’assurance-médicaments pour faire en sorte que les Canadiens ne soient pas obligés de choisir entre l’achat de nourriture et l’achat de médicaments dont ils besoin ; et dans un Canada qui développe ses ressources de façon à protéger l’environnement tout en créant des emplois pour stimuler l’économie de notre pays.  Pour améliorer nos communautés, nous devons aller de l’avant avec les projets d’infrastructures publiques qui, loin de se limiter à la pose de briques et de mortier, établissent des liens étroits entre les accords de retombées communautaires et les dépenses publiques.  L’argent des contribuables doit servir non seulement à construire des édifices, mais aussi à créer un espace pour les groupes sous-représentés qui peuvent s’intégrer au programme d’apprentissage pour travailler sur ces projets.  Pour protéger la vie des travailleurs pour les générations à venir, nous demandons au gouvernement fédéral de s’engager à élaborer une stratégie globale sur les séquelles laissées par l’amiante, incluant un registre de patients sur le mésothéliome.

 

Les SMCC sont déterminés à poursuivre leur travail en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral sur l’ensemble de ces enjeux afin de mieux représenter les 500 000 travailleurs syndiqués spécialisés à travers le Canada.

 

Arlene Dunn, directrice, les Syndicats des métiers de la construction