Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Déc 6, 2019

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada reconnaissent le 6 décembre comme la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

 

 

Il y a 30 ans aujourd’hui, un homme est entré dans l’École polytechnique de Montréal et a ouvert le feu, tuant 14 jeunes femmes étudiant pour devenir ingénieures.

« Le 6 décembre marque l’anniversaire de la tuerie survenue à Montréal.  C’est une journée qui  nous permet de faire entendre nos voix pour dénoncer la violence fondée sur le sexe.  Aucune femme, aucun homme, ne devrait vivre dans la crainte, que ce soit à la maison ou au travail », déclare Arlene Dunn, directrice des SMCC.  « Ce qui est survenu à Montréal, ajoute madame Dunn, nous rappelle tristement qu’il est de notre devoir, à chacun de nous, d’éliminer les obstacles et d’égaliser les chances de manière à ce que les préjugés en ce qui a trait à la présence des femmes au sein de certains métiers ou de certaines universités deviennent choses du passé ».

Le gouvernement canadien peut faire davantage que de souligner cet anniversaire.  Le gouvernement pourrait, par des gestes, inspirer à l’action, notamment en ratifiant la Convention C-190 de l’Organisation internationale du travail, la première convention mondiale sur la violence et le harcèlement au travail.  Vous pouvez contacter le Congrès du travail du Canada pour signer une lettre adressée au premier ministre, encourageant le nouveau gouvernement fédéral  à aller de l’avant sur cet enjeu important en cliquant sur le lien suivant : https://act.newmode.net/action/canadian-labour-congress/ratify-global-treaty-violence

« Nous avons besoin de chefs de file dans notre industrie pour nous assurer que les femmes sont bien accueillies dans les chantiers de travail et qu’elles se sentent respectées et en sécurité.  Nous avons du matériel de formation et des programmes comme Bâtir ensemble pour faciliter le processus.  Lorsque les femmes réussissent, c’est toute la communauté qui réussit ; mais il faut passer à l’action pour que cela devienne une réalité.  C’est ce que nous souhaitons de la part du gouvernement afin de commémorer ce tragique anniversaire et d’honorer véritablement la mémoire de celles qui ont perdu la vie », a conclu madame Dunn.