Les SMCC demandent au gouvernement fédéral de mettre en place des incitatifs fiscaux afin d’accroître la mobilité de la main-d’œuvre et remédier aux pénuries de main-d’œuvre qualifiée

Fév 20, 2019

– L’inclusion d’ententes sur les avantages pour la collectivité dans les projets d’infrastructure publique est une façon de remédier aux pénuries de main-d’œuvre qualifiée et profite à tous les Canadiens –

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC) demandent au gouvernement fédéral de faire en sorte que le budget prenne en compte les besoins des 500 000 travailleurs de métier qualifiés et de leurs familles à travers le Canada.

« Résolus à travailler avec le gouvernement fédéral, les Syndicats des métiers de la construction du Canada lui demandent de traiter de cinq enjeux prioritaires dans le prochain budget », explique Robert Blakely, chef des opérations canadiennes des Syndicats des métiers de la construction au Canada. M. Blakely ajoute : « Les membres des SMCC construisent, entretiennent, rénovent les infrastructures à travers le Canada.  Il y a des domaines où nous pouvons travailler avec le gouvernement afin d’augmenter les chances pour les Canadiens de se lancer et de travailler dans les métiers spécialisés, notamment pour les travailleurs sous-représentés.  Ces travailleurs ont droit à un traitement juste et équitable, au même titre que les autres professionnels, y compris une forme d’incitatif fiscal pour les déplacements étant donné la nature cyclique de leur travail dans l’industrie de la construction ».

Programme de mobilité de la main-d’œuvre qualifiée

Le Canada a besoin d’un programme de mobilité de la main-d’œuvre qualifiée qui soit intégré à notre régime fiscal.  Le personnel de vente, les professionnels et d’autres travailleurs dans les industries de la construction et de l’entretien peuvent déduire de leur revenu leurs dépenses de voyage, de repas, d’hébergement, alors que cette possibilité est refusée aux travailleurs spécialisés, entraînant ainsi des conséquences fiscales injustes.  Un programme de mobilité de la main-d’oeuvre qualifiée pourrait être traité comme une déduction d’impôt, un crédit d’impôt, une subvention à même le programme d’assurance emploi ou de toute autre manière.

Incitatifs fiscaux accordés au titre des investissements

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada soutiennent les initiatives qui créent des investissements du secteur privé à travers le pays, notamment dans le secteur manufacturier et le secteur de l’énergie.   Pour stimuler les investissements en capital, le gouvernement fédéral peut accorder aux entreprises manufacturières et aux entreprises de transformation la possibilité d’amortir le coût total d’achat de nouveaux équipements et de machinerie dès le moment de leur mise en service.

Investissement dans les personnes

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada reconnaissent que l’industrie doit recruter et former de nouveaux travailleurs.  Voilà pourquoi nous priorisons, au sein de notre organisation, le programmeBâtir Ensemble Développement de la main-d’œuvrequi cible les groupes sous-représentés de la population.  Le budget fédéral de l’année dernière a prouvé une fois de plus que le gouvernement fédéral convenait du leadership des SMCC sur cet enjeu.  Nous félicitons le travail du gouvernement fédéral notamment en ce qui a trait au Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical et à la subvention aux apprentis pour les femmes, un projet pilote de cinq ans, et nous encourageons le gouvernement fédéral à développer davantage ces programmes. Nous souhaiterions voir l’introduction d’investissements similaires pour le financement de projets qui incluent des ententes sur les avantages pour la collectivité.  Ces ententes sur les avantages pour la collectivité incluent l’embauche des populations locales, des apprentis, des populations autochtones, des femmes et des groupes sous-représentés.  Pour que l’économie prospère et bénéficie aux Canadiens et à ses collectivités, il est primordial que nous investissions dans toutes les Canadiennes et tous les Canadiens.  Les ententes  sur les avantages pour la collectivité permettent d’atteindre cet objectif.

Mettre à profit les fonds de retraite pour créer de l’emploi au Canada  

Les syndicats affiliés des métiers de la construction du Canada acheminent des milliards de dollars dans les actifs des régimes de retraite au nom de leurs membres et, à ce titre, élaborent une stratégie d’investissement en capital qui privilégie l’investissement dans les projets canadiens, assurant ainsi du travail aux Canadiens, plus spécialement les travailleurs des métiers spécialisés canadiens.  Cependant, les nombreuses lois fédérales et provinciales applicables en matière de retraite limitent ces activités importantes.  Il est primordial que le gouvernement fédéral travaille en collaboration avec les Syndicats des métiers de la construction du Canada pour créer un climat propice à la réalisation de notre objectif et harmonise notre cadre législatif afin de mettre à profit les fonds de retraite pour créer de l’emploi au Canada.

Des coûts de médicaments abordables pour les Canadiens

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada soutiennent les efforts continus du gouvernement canadien de créer un programme national d’assurance-médicaments. Des mesures importantes ont été prises dans le budget de l’année dernière et nous nous attendons à ce que d’autres mesures soient prises cette année encore. L’augmentation du coût des médicaments crée des situations catastrophiques pour plusieurs familles à travers le Canada et nous soutenons la volonté du gouvernement de vouloir maîtriser cette situation.  Un programme national d’assurance-médicaments est une priorité pour les Canadiens et les membres que nous représentons.

-30-