LES SYNDICATS DES MÉTIERS DE LA CONSTRUCTION DU CANADA COMMÉMORENT LE JOUR DE DEUIL NATIONAL ET INVITENT LE GOUVERNEMENT À RENFORCER LES MESURES DE SÉCURITÉ EN RAISON DE LA COVID-19

Avr 24, 2020

Le 28 avril, plus d’un demi-million de travailleurs, membres des Syndicats de la construction du Canada (SMCC), observeront un moment de silence à 11h00 à la mémoire des victimes d’accidents et de blessures au travail.  Dans le passé, nous avions l‘habitude de nous rassembler devant des monuments ou des lieux spécifiques pour souligner ensemble cette journée, notamment devant le Monument des Métiers de la construction du Canada, situé dans le parc Major’s Hill à Ottawa, en Ontario.  Ce monument a été érigé pour commémorer les pertes tragiques subies par les travailleurs dans l’exercice de leur travail.  La réclamation de lois plus rigoureuses en matière de sécurité au travail, la mise en force de ces lois et l’accès pour tous à des équipements de protection individuelle ont toujours été des préoccupations majeures des métiers de la construction, et ce, afin de s’assurer que tous les travailleurs puissent rentrer sains et saufs à la maison à la fin de leur journée de travail.

« Les Métiers de la construction seront toujours solidaires des victimes de blessures ou de décès au travail.  Moi-même, j’ai perdu mon père il y a 29 ans à la suite d’un accident tragique au travail.   Lorsque je revois les événements de cet accident, le souvenir de cette journée reste toujours aussi vif.  La blessure ne disparaîtra pas, malgré le temps qui passe, mais je réussis à la supporter grâce à l’amour de ma famille », s’est confié Robert Kucheran, président des Syndicats des métiers de la construction du Canada, et vice-président international de l’Union internationale des peintres et métiers connexes.  « Le Jour national de deuil revêt une importance primordiale, car il nous donne l’occasion d’évoquer la mémoire des êtres que nous avons perdus, comme mon père, et de renforcer fortement et sans équivoque notre engagement de nous exprimer collectivement en faveur de la santé et de la sécurité de tous les travailleurs d’aujourd’hui.  Cela comprend notamment les travailleurs de première ligne qui, avec courage, se rendent au travail –  que ce soit dans les hôpitaux, pour la livraison de marchandises et dans de nombreux chantiers de construction partout au pays.  Les précautions de sécurité doivent être respectées afin que personne n’ait à subir la perte tragique d’un père, d’une mère, d’une sœur ou d’un frère qui ne rentrera pas du travail. »

Entrez les zoom meeting ici: https://zoom.us/j/93891174077

« Cette année, les commémorations du 28 avril tombent en ces temps sans précédent que traverse le Canada et où le besoin de protéger la santé et la sécurité des travailleurs de première ligne est devenu primordial pour combattre la propagation de la COVID-19.  Nous vous encourageons fortement à donner aux hôpitaux locaux tout équipement de protection individuelle dont vous n’avez plus besoin.  Respectez et mettez en pratique les consignes recommandées par les experts en ce qui a trait à la distanciation physique et prenez un moment le 28 avril pour vous rappeler de ceux que nous avons perdus. »

-30-