Déclaration des SMCC sur la mise à jour économique automnale du gouvernement libéral

Nov 26, 2018

Ottawa, ON – Les Syndicats des métiers de la construction du Canada (SMCC) ont accueilli favorablement la décision du ministre des Finances, Bill Morneau, dans sa mise à jour économique automnale du 21 novembre, d’harmoniser les codes nationaux du bâtiment.

De plus, le ministre Morneau a annoncé que, jusqu’à ce jour, plus de 13 milliards de dollars ont été engagés, au moyen du plan Investir au Canada, en vertu duquel le gouvernement du Canada a procédé à de nouveaux investissements historiques dans les infrastructures du Canada.  Les investissements de ce genre, ainsi que le recours aux Accords sur les retombées économiques et les Conventions collectives par projet, les approbations ponctuelles des projets et les politiques de marché public favorables au milieu syndical, contribuent tous au renforcement de la main-d’œuvre spécialisée, dont notre pays a besoin, tout en assurant que les collectivités partout au pays disposent des outils dont elles ont besoin pour prospérer et innover.

Bon nombre des membres des Métiers de la construction partout au Canada, ainsi que d’autres professionnels de l’industrie, qui travaillent partout au Canada pour des projets de construction résidentielle, commerciale et industrielle, font face traditionnellement à la complexité d’une diversité de codes du bâtiment, qui varient d’une province à l’autre et qui, parfois, sont en contradiction les uns avec les autres. En annonçant sa décision de favoriser la libéralisation des échanges à l’intérieur du Canada, en travaillant étroitement avec ses partenaires provinciaux et territoriaux pour supprimer les obstacles, qu’ils soient de nature règlementaire ou autre, y compris les obstacles au sein du secteur de la construction, le gouvernement créera de nouvelles opportunités de travail pour les métiers spécialisés de la construction partout au Canada.

« Les investissements du gouvernement pour harmoniser les codes du bâtiment à travers le pays et les mettre gratuitement à disposition favoriseront la croissance du secteur de la construction ; lorsque nos employeurs sont en croissance, les opportunités de travail pour nos membres le sont également », a déclaré Robert Blakely, directeur des Affaires canadiennes, SMCC.  « Les codes du bâtiment régissent les exigences relatives à la sécurité, la santé et l’accessibilité, tant pour ceux qui utilisent les édifices que pour les travailleurs spécialisés qui les construisent.  L’harmonisation de ces codes signifie qu’un tuyauteur, qui travaille à Conception Bay, suivra les mêmes règles que suivra le tuyauteur qui travaille à Red Deer.  C’est un élément clé pour assurer l’accessibilité et la construction sécuritaire de nos infrastructures pour nos travailleurs et tous les Canadiens.»

Environ 1,4 million de Canadiens travaillent dans l’industrie de la construction. La création d’un corps unique de règles, applicables à la conception des édifices et aux produits requis pour leur construction, réduira énormément le fardeau règlementaire, tout en supprimant les obstacles au commerce intérieur.   Elle favorisera également la mobilité de la main-d’œuvre à travers le pays.

« L’uniformité des codes du bâtiment facilitera les déplacements des travailleurs spécialisés. Cette mesure, ainsi que les incitatifs à la mobilité des travailleurs canadiens –  une mesure que nous encourageons le gouvernement à mettre en œuvre – aideront à combler les pénuries de main-d’œuvre spécialisée et à réduire l’importance du programme des Travailleurs étrangers temporaires », explique M. Blakely.

-30-

À propos des SMCC

Les Syndicats des métiers de la construction du Canada regroupent 15 syndicats internationaux dans les secteurs de la construction, de l’entretien et de la fabrication qui représentent collectivement plus d’un demi-million de professionnels spécialisés au Canada.  Chaque année, nos syndicats et nos entrepreneurs partenaires signataires investissent plus de 300 millions de dollars de fonds privés pour financer et exploiter plus de 175 centres de formation et d’apprentissage à travers le Canada où sont formés les travailleurs les plus sécuritaires, les plus spécialisés et les plus productifs au monde.  Les Syndicats des métiers de la construction du Canada représentent des membres qui travaillent dans plus de 60 métiers et occupations et génèrent 14 pour cent du PIB au Canada.

 

Kate Walsh

Directrice des communications

Syndicats des métiers de la construction du Canada

613.298.0652

kwalsh@buildingtrades.ca