Le Syndicat des métiers de la construction du Canada défend les représailles tarifaires du gouvernement du Canada

Juin 4, 2018

Le 4 juin 2018 – (Ottawa, Ontario)– Le Syndicat des métiers de la construction du Canada appuie pleinement la réponse du gouvernement du Canada à la récente décision du président américain Trump d’imposer des tarifs sur l’acier et l’aluminium aux entreprises canadiennes. « Nous appuyons sans équivoque le premier ministre Trudeau et son gouvernement pour avoir agi rapidement, un jour après la décision unilatérale du président Trump envers ses voisins du Nord », a déclaré Robert Blakely, Directeur des affaires canadiennes du Syndicat des métiers de la construction du Canada.

À minuit, la nuit de jeudi dernier, les États-Unis ont imposé un droit de douane de 25 p. 100 sur l’acier canadien, mexicain et de l’Union européenne et un droit de douane de 10 p. 100 sur l’aluminium. En représailles, le gouvernement du Canada impose 16,6 milliards de dollars en droits de rétorsion. «Il est regrettable que le gouvernement du Canada ait dû prendre de telles décisions, mais le président Trump n’a pas laissé le choix au Canada de finalement se contenter de dire que cela suffit», a déclaré M. Blakely.

SMCC trouve également difficile de comprendre comment le président Trump justifie sa décision d’imposer des tarifs en disant qu’il s’agit de sécurité nationale. « En tant qu’allié le plus proche des États-Unis et en tant que nation ayant servi aux côtés des États-Unis pendant plus d’un siècle, le prétexte que ces tarifs ont une base de « sécurité nationale » est une insulte à tous les Canadiens qui ont servi, et est mort dans ces guerres « , poursuit Blakely.

Robert Blakely espère que le bon sens prévaudra alors que la majorité du Congrès et du Sénat apprécient la relation que partagent les États-Unis et le Canada. « Les États-Unis et le Canada ont une économie intégrée qui a très bien servi les Américains et les Canadiens au cours de notre histoire. Je suis convaincu que les élus vont faire pression sur leur président pour renverser cette décision malavisée qui détériore une relation enviée à travers le monde « , conclut Blakely.

Renseignements: Donald Arseneault, Gestionnaire des relations gouvernementales, Cellulaire: (613) 558-0653, darseneault@buildingtrades.ca